Infos ouvertures / fermetures rentrée 2019

Les premières infos issues du CREFOP.

On en retient que la casse de la filière GA est bel et bien entamée avec 2 fermetures (et redéploiement dans une autre filière)

George Dumézil, Vernon

Val de Seine, Le Grand Quevilly: passage de 64 à 32 places

ainsi que des baisses d’effectifs sans redéploiement:

Aristide Briand Evreux: passage de 64 à 32 places

Gustave Flaubert, Rouen: passage de 60 à 30 places

Porte Océane Le Havre: passage de 64 à 32 places

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)

Communiqué mobilisations lycéennes

Communiqué SNUEP-FSU Rouen sur la mobilisation des lycéens à Rouen

 
Ce jeudi 06 décembre, plus de 1500 lycéen-nes ont manifesté dans les rues de Rouen. Cette mobilisation est la suite logique des réformes mortifères proposées par le Ministère de l’Education nationale. Les lycées Saint-Saens, Jeanne d’Arc, Blaise Pascal, Elisa Lemonnier, Marcel Sambat, Bernard Palissy et Vallée du Cailly ont été bloqués et particulièrement représentés dans la manifestation de ce matin. Les lycéen-nes font part de leurs inquiétudes concernant leur avenir : Parcoursup, réforme de la voie pro, réforme des lycées sont autant de motifs de mécontentement pour la jeunesse mobilisée. Durant la manifestation, les lycéen-nes mobilisé-es ont fait face à des tirs de gaz lacrymogènes de la part de la police aux ordres du gouvernement qui joue le jeu du pourrissement de la situation. Le SNUEP-FSU Rouen dénonce fermement la répression policière qui s’accélère au fur et à mesure de l’avancement du mouvement. Cette intimidation s’additionne à celle du recteur qui, dans un courrier adressé aux parents d’élèves, a déclaré :
«Je tiens à attirer votre grande vigilance sur les mouvements d’élèves qui peuvent devenir de plus en plus dangereux pour les jeunes lycéens. Le contexte complexe que nous connaissons conduit à des affrontements violents, avec des blessés du côté des manifestants comme des forces de l’ordre.
Des casseurs et des provocateurs ultraviolents, peuvent s’insérer dans les cortèges. Il en résulte un risque majeur pour la sécurité des personnes et notamment des élèves. Dans ce contexte, chacun doit agir avec un sens plein et entier des responsabilités. Aussi je vous invite à inciter vos enfants à demeurer au sein de l’établissement, dans lequel ils sont en sécurité, et éviter ainsi de se mettre en danger.»
Le SNUEP-FSU Rouen s’indigne de cette ingérence rectorale visant à casser le mouvement social.

Le SNUEP-FSU Rouen rejoint les revendications des lycéen-nes et apporte son soutien total à la mobilisation, ainsi que toutes celles en cours sur l’ensemble du territoire. Dans un contexte général de rejet de la politique ultra-libérale de Macron et de son gouvernement, le SNUEP-FSU Rouen alerte et invite les PLP à se concerter rapidement et prendre part à la riposte générale en organisant des assemblées générales dans les lycées et à construire la mobilisation à venir. L’engrenage infernal des réformes est une attaque organisée contre les lycéen-nes et les enseignant-es.