Soutien aux agents en grève de la faim du centre hospitalier du Rouvray

Depuis le mardi 22 mars des agents ont entamé une grève pour dénoncer des conditions de soin indignes et une souffrance au travail.

Car au centre psychiatrique du Rouvray, qui compte aujourd’hui 1 900 employés, les conditions de travail ont largement dépassé le stade de l’indécence. Les octogénaires hébergés dans des placards et les adolescents violés par d’autres patients majeurs sont là pour le prouver. Il y a des personnes de 80 ans qui dorment dans des placards, sur des matelas de quatre centimètres, ou dans des pièces qui ne ferment pas à clé… On réclame la création de 52 postes.

Depuis 12 jours, certains d’entre eux sont en grève de la faim.

Le SNUEP-FSU soutient cette action et vous invite à le faire:

https://www.lepotcommun.fr/pot/4og8ztsh